Coupe de la ligue

  • Défense d’entrer
    Le RC Strasbourg Alsace et le Montpellier Hérault SC ont partagé les points (0-0) à l’issue d’un match fermé, en ouverture de la 27e journée de Ligue 1 Conforama.
  • Stade de Reims, déjà la vingtaine !
    En décrochant sa 20e victoire de la saison face à QRM (2-1), lors de la 27e journée de Domino’s Ligue 2, le Stade de Reims a encore creusé l’écart sur la troisième place.
  • What’s up, préparez le Classics Day
    Retrouvez le What’s up du Classics Day de dimanche avec le derby OL-ASSE et le Classico PSG-OM.
  • Classico : L’OM sait aussi surprendre
    Quatre mois après avoir frôlé la victoire face au PSG (2-2), l’OM s’apprête à retrouver un Parc des Princes où il reste sur un match nul pour le brûlant Classico de la 27e journée de Ligue 1 Conforama.
  • PSG-OM : Neymar incertain ?
    La star brésilienne du Paris SG était absente de l’entraînement ce vendredi, à deux jours du Classico contre l’OM en Ligue 1 Conforama.
  • OM : une revanche contre Bilbao
    L’Olympique de Marseille retrouve l’Athletic Bilbao lors des 8es de finale de l’UEFA Europa League, alors que l’OL affrontera le CSKA Moscou.
  • Beye : «Pauleta, quel fair-play !»
    Ancien défenseur de l’OM, Habib Beye évoque son rapport au Paris SG, un club qui ne laisse pas insensible, même si dimanche, il penchera du côté Olympien.
  • Mothiba, le rayon de soleil du LOSC
    Après deux matchs nuls animés (2-2), le LOSC accueille Angers SCO samedi pour le compte de la 27e journée de Ligue 1 Conforama et comptera à nouveau sur Lebo Mothiba.
  • Toulouse FC : la vie sans Gradel
    Pour la réception de l’AS Monaco, le Toulouse FC fera sans son meilleur buteur, Max-Alain Gradel (suspendu), mais enregistre le retour d’Andy Delort (27e journée de Ligue 1 Conforama).
  • Montpellier HSC, après la surprise vient l’ambition
    Le surprenant Ruben Aguilar est la parfaite illustration de la saison réalisée par le Montpellier HSC qui compte bien conserver son actuelle 6e position en Ligue 1 Conforama. Voire mieux.
  • Un dimanche international pour la Ligue 1 Conforama !
    Dimanche, les affiches de la 27e journée de Ligue 1 Conforama opposant l’Olympique Lyonnais à l’AS Saint-Etienne et le Paris Saint-Germain à l’Olympique de Marseille disposeront d’une importante couverture internationale.
  • OL : pas de quart pour Fekir
    L’Olympique Lyonnais aura deux joueurs suspendus pour le déplacement au SM Caen en quarts de finale de la Coupe de France : Nabil Fekir et Rafael.
  • L’OL et l’OM en 8es de finale !
    L’Olympique Lyonnais s’est imposé sur la pelouse de Villarreal (0-1) et prend son billet pour les 8es de finale de l’UEFA Europa League, comme l’Olympique de Marseille, battu à Braga (1-0). L’OGC Nice est en revanche éliminé.
  • Les décisions du 22 février 2018
    Réunie le 22 février 2018, la Commission de Discipline de la LFP a pris les décisions suivantes :
  • Guérin : « Marseille, c’est la ferveur !»
    Ancien international et milieu de terrain de la grande époque du Paris SG dans les années 1990, Vincent Guérin revient de façon décalée sur son rapport au Classico et à l’OM.
  • PSG-Angers SCO avancé au 14 mars
    La rencontre de la 31e journée de Ligue 1 Conforama entre le Paris SG et Angers SCO a été avancée au mercredi 14 mars à 17h00.
  • Cavani sait y faire face à l’OM !
    Buteur au match aller, Edinson Cavani aura l’occasion de disputer son 10e Classico en Ligue 1 Conforama lors de la 27e journée. Retour sur les stats de l’attaquant du PSG face à l’OM.
  • Strasbourg : avec ou sans Terrier ?
    Le RC Strasbourg Alsace reçoit le MHSC en ouverture de la 27e journée de Ligue 1 Conforama, avec une incertitude autour de la présence de Martin Terrier.
  • OM : Lopez, le minot a mûri
    Moins utilisé en Ligue 1 Conforama, Maxime Lopez a profité de l’UEFA Europa League pour se refaire une santé. L’OM comptera sur ses qualités pour gérer sereinement son 16e de finale retour face au SC Braga (21h05).
  • Juninho, un géant face aux Verts
    Invaincu en huit matchs face à l’ASSE en Ligue 1 Conforama, Juninho symbolise l’efficacité de l’OL dans ce derby dans les années 2000.

Coupe de France

  • Guingamp fête ses héros
    16.000 Guingampais se sont retrouvés dimanche au Stade du Roudourou pour fêter la victoire de Fabrice Colleau et ses coéquipiers en finale de la Coupe de France. Toute la journée, la fête s’est prolongée dans ce petit village breton.
  • Guingamp a tout d’un grand
    Guingamp est entré dans l’histoire du football français ce samedi. L’En Avant est devenu le premier club de division inférieure a remporté la Coupe de France depuis 50 ans. Un succès décroché par un collectif bourré de talent, par un club mené de main de maître par un président emblématique.
  • Lacombe cherche des excuses
    Guy Lacombe s’est énervé contre la presse qui a, selon lui, mis en place « une campagne » en faveur de Mickaël Pagis, avant la finale de la Coupe de France perdue contre Guingamp (2-1). L’entraîneur de Rennes, qui a regretté la « scission entre le public et les joueurs », a dérapé…
  • Zvunka : « Dans l’histoire »
    Victor Zvunka, l’entraîneur de Guingamp, revient sur la victoire de son équipe contre Rennes (2-1), en finale de la Coupe de France. Le technicien costarmoricain est aux anges, « comme un gamin », et souligne la qualité de son groupe et le parcours incroyable réalisé cette saison.
  • La victoire de Guingamp en VIDEO
    Comme Le Havre l’avait fait il y a 50 ans, Guingamp, club de Ligue 2, a remporté la finale de la Coupe de France face à Rennes (2-1), samedi soir au Stade de France. Retrouvez en vidéo les buts et les meilleures actions de l’historique victoire guingampaise.
  • Guingamp, c’est fou !
    Pensionnaire de Ligue 2, Guingamp a remporté la finale de la Coupe de France au nez et à la barbe de Rennes (2-1). Comme Le Havre, 50 ans auparavant. Mené, l’En Avant a su renverser la situation au Stade de France pour s’offrir son premier trophée et s’ouvrir les portes de l’Europe.
  • Rennes – Guingamp en chiffres
    Samedi, la finale de la Coupe de France mettra aux prises Rennes et Guingamp, au Stade de France. Ce rendez-vous attendu par toute la Bretagne est sans doute plus indécis qu’il n’y parait entre les pensionnaires de L1 et ceux de L2. Les chiffres de la finale.
  • Lacombe : « Pas de favori »
    Même si son équipe évolue au niveau supérieur, Guy Lacombe refuse de porter l’étiquette de favori avant la finale de la Coupe de France contre Guingamp, samedi au Stade de France. Pour l’entraîneur de Rennes, « Guingamp est un club de L2 mais une équipe de L1 ».
  • Bassila : « Montrer notre vrai visage »
    Christian Bassila, capitaine de Guingamp, espère que son équipe arrivera à jouer son jeu en finale de la Coupe de France contre le Stade Rennais. L’ancien joueur de Rennes souligne que son équipe peut aller au bout en conservant son collectif.
  • Les spécialistes
    Si Rennes et Guingamp ne sont pas des habitués du Stade de France, les deux formations comptent dans leurs rangs des vrais spécialistes des coupes nationales. Des joueurs expérimentés qui pourraient faire la différence à Saint-Denis, samedi lors de la finale de la Coupe de France. Tour d’horizon.
  • Eduardo a rendez-vous
    Toujours battu en finale, Eduardo espère conjurer le mauvais sort et remporter la Coupe de France avec Guingamp face à Rennes samedi, au Stade de France. L’attaquant brésilien, décisif dans le parcours de l’En Avant, aura encore à coeur de briller avant de quitter probablement le club breton.
  • Rennes, c’est pas vraiment ça…
    Si Rennes se présente en favori de la finale de Coupe de France contre Guingamp, ce match n’arrive pourtant pas au meilleur des moments. Entre les blessures, les soucis internes et les résultats en dents de scie, les Rennais ne découvrent pas le Stade de France dans des dispositions idéales.
  • C’est la Coupe de Bretagne
    La finale de la Coupe de France oppose Rennes à Guingamp pour un choc très attendu par toute la Bretagne, samedi soir. Ce duel 100% breton, inédit dans l’histoire de l’épreuve, symbolise la réussite d’une région passionnée de football.
  • Le Graët : « Guingamp doit tout à la coupe »
    Le président de Guingamp, Noël Le Graët, « très fier » de la qualification de son club, estime que Guingamp « doit tout à la Coupe de France », et n’ira pas au Stade de France « en victime résignée » disputer contre Rennes le 9 mai la finale 100% bretonne de l’épreuve.
  • Guingamp, coupe à coeur
    Parce qu’ils sont imprégnés plus que quiconque de l’esprit séculaire de la Coupe de France, qui place la volonté et le coeur au centre des débats, les Guingampais ont renversé une montagne mercredi soir à Toulouse. Il leur reste maintenant à aller au bout de leur rêve en battant Rennes en finale.
  • La Bretagne à l’honneur
    Rennes et Guingamp (L2), qui a créé l’exploit en s’imposant à Toulouse mercredi soir (2-1), s’affronteront en finale de la Coupe de France dans une inédite affiche 100% bretonne, alors qu’un autre club breton, Vannes (L2), défie Bordeaux samedi en finale de la Coupe de la Ligue.
  • Toulouse, le coup d’arrêt
    Alors que la dernière ligne droite de la saison est amorcée, les Toulousains ont eu une nouvelle désillusion en perdant en demi-finale de Coupe de France. Et ce, quelques jours après avoir été décrochés par le trio de tête de la L1. Mais si le titre ne l’est plus, l’Europe est toujours d’actualité.
  • Toulouse-Guingamp: le résumé
    Au terme d’un match à rebondissements, Guingamp s’est offert le scalp de Toulouse sur le terrain du cinquième de Ligue 1 (1-2) pour tracer sa route en finale de la Coupe de France. Les pensionnaires de L2 affronteront une autre formation bretonne, Rennes, le 9 mai au Stade de France.
  • La Bretagne qui gagne
    Héroïque, Guingamp a rejoint Rennes en finale de la Coupe de France en s’imposant à Toulouse (1-2), mercredi soir. Les Guingampais, pensionnaires de Ligue 2, ont sorti le cinquième de Ligue 1 en jouant à 10 durant la quasi-totalité de la deuxième période.
  • Grenoble – Rennes : Le résumé
    Dominateurs sur l’ensemble du match, les Rennais ont logiquement battu Grenoble (0-1) en demi-finale de la Coupe de France. Ils retrouveront le vainqueur de Toulouse-Guingamp en finale au Stade de France.