• Garibian : « Il faut un nombre important de matches pour juger l’arbitrage vidéo »
    Pascal Garibian, responsable de l’arbitrage à la Fédération française de football, a tiré un premier bilan de l’utilisation de la vidéo, mardi soir durant le match France – Espagne (0-2). Le patron des hommes en noir reste mesuré.
  • Deschamps : « L’important est de clarifier les points où la vidéo peut intervenir »
    MATCHES AMICAUX – La vidéo était la grande star de ce France-Espagne. Son utilisation a influencé le résultat final d’un match souvent interrompu. Premier test non-concluant selon Didier Deschamps qui espère des améliorations.
  • Lopetegui : « Mbappé a un talent extraordinaire »
    MATCHES AMICAUX – Après la victoire de la Roja sur l’équipe de France (0-2), Julen Lopetegui a été interrogé après la rencontre sur la prestation des Bleus. Le sélectionneur espagnol a rendu hommage à son homologue tricolore.
  • Les notes des Bleus : Mbappé ne s’est pas démonté, Kurzawa s’est noyé
    FRANCE – ESPAGNE – Au milieu d’un collectif en détresse, Kylian Mbappé a offert quelques éclairs face à l’Espagne (0-2), mardi au Stade de France. Mais le milieu et la défense ont trop souffert pour espérer mieux. A l’image d’un Layvin Kurzawa en grande difficulté.
  • Mbappé : « Pour signer au Real, il faut être au sommet de son art et je ne le suis pas encore »
    MERCATO – Questionné sur son avenir et l’intérêt du Real Madrid après la défaite face à l’Espagne (0-2), Kylian Mbappé a refroidi les ardeurs madrilènes.
  • Mbappé : « C’était satisfaisant pour une première titularisation mais… »
    MATCH AMICAL – Désarmant de décontraction devant les micros, Kylian Mbappé est revenu avec franchise sur sa première titularisation en bleu. Avec une intransigeance certaine et un bon brin de recul.
  • Bakayoko : « Dommage de rater cette passe qui nous met dans la merde »
    MATCH AMICAL – Auteur d’une passe en retrait mal assurée sur l’action qui amène le penalty espagnol, Tiémoué Bakayoko a vécu une première sélection très mouvementée. Des débuts qu’il faudra vite oublier.
  • L’antisèche : Le changement, ce n’était pas le moment
    MATCH AMICAL – L’équipe de France a subi la loi d’une Espagne qui lui était supérieure mardi soir au Stade de France (0-2), dans un match où l’assistance vidéo a eu toute son importance. Si elle a influé sur le résultat, c’est surtout le rendement insuffisant du collectif français, dans une configuration à laquelle les Bleus n’étaient pas habitués, qui explique l’échec des hommes de Deschamps.
  • « La vidéo ? Elle a un peu tué notre match »
    MATCH AMICAUX – Les Bleus ne sont pas tous convaincus par le recours à la vidéo. Il faut dire qu’elle leur a coûté (en partie) une cuisante défaite ce mardi face à l’Espagne (0-2). La pilule a du mal à passer pour certains d’entre eux.
  • « Les Bleus ont beaucoup souffert au milieu » : Le débrief de notre envoyé spécial
    REPLAY : Notre journaliste Martin Mosnier a debriefé avec vous sur Facebook la défaite des Bleus face à l’Espagne (2-0), au Stade de France. Pour lui, les hommes du milieu n’ont pas été à la hauteur.
  • Il n’y a pas eu photo…
    Une équipe de France quelque peu expérimentale s’est logiquement inclinée face à l’Espagne (0-2), mardi soir au Stade de France. Bien plus rodés, les Espagnols ont globalement maitrisé leur sujet et se sont imposés grâce à des buts signés Silva (68e, sp) et Deulofeu (78e). Auparavant, Griezmann avait été « privé » de l’ouverture du score par l’arbitrage vidéo. Une première dans l’histoire des Bleus.
  • Le but de Griezmann refusé, celui de l’Espagne validé : l’arbitrage vidéo aura servi à quelque chose
    L’arbitrage vidéo aura servi à quelque chose, mardi soir au Stade de France. Le but de Griezmann a été refusé car Layvin Kurzawa était hors jeu sur sa remise. La vidéo a permis à l’arbitre, qui avait accordé le but, de revenir sur sa décision.
  • Le Stade de France a rendu hommage à Raymond Kopa
    Avant France – Espagne, les acteurs du match et le Stade de France se sont associés pour rendre hommage à Raymond Kopa, disparu au début du mois de mars.
  • Deschamps lance Mbappé et Tolisso dans le grand bain
    MATCHES AMICAUX – Surprise au Stade de France. Les Bleus seront a priori alignés en 4-3-3 avec un milieu de terrain Kanté-Rabiot-Tolisso. Le Lyonnais vivra sa première sélection. Kylian Mbappé, lui, honorera sa première titularisation aux côtés du duo de l’Atlético, Griezmann-Gameiro.
  • Revivez l’avant-match de France – Espagne avec notre envoyé spécial
    MATCHES AMICAUX – Notre journaliste Martin Mosnier répondra à toutes vos questions ce mardi à partir de 20h et en direct du Stade de France. A quelques minutes du coup d’envoi de France-Espagne, il vous dévoilera la composition d’équipe de Didier Deschamps.
  • Busquets, Piqué, Iniesta : le gang barcelonais de la Roja
    MATCHES AMICAUX – Pour affronter la France ce mardi (20h45), Julen Lopetegui devrait encore s’appuyer sur Andres Iniesta, Sergio Busquets et Gerard Piqué, ses trois joueurs du Barça, pour mener la Roja vers la victoire.
  • Entre transition et évolution, la Roja de Lopetegui prépare son retour au sommet
    En remplaçant Vicente Del Bosque par Julen Lopetegui, la Fédération espagnole a fait le choix de la continuité. Ancien sélectionneur des U21, le Basque incorpore la jeune génération à des cadres historiques revanchards. Et parvient également à assimiler Diego Costa au sein de ce collectif.
  • Laporte, un France – Espagne au goût si particulier
    MATCHES AMICAUX – Appelé ce dimanche suite au forfait d’Adil Rami, Aymeric Laporte se retrouve plongé au cœur d’un France – Espagne. Une situation cocasse pour le défenseur central qui peut encore opter pour les deux pays pour sa nationalité sportive. Et même s’il joue ce mardi avec les Bleus, cela ne changera rien à sa situation.
  • Roulez, jeunesse !
    MATCH AMICAL – La France affronte l’Espagne pour une affiche alléchante, mardi soir au Stade de France. Pour maintenir le souffle qui porte ces Bleus depuis plusieurs mois, Didier Deschamps devrait faire confiance à la nouvelle vague menée par Lemar, Rabiot, Dembélé, voire Mbappé.
  • Lloris rejoint Barthez mais il a encore du chemin pour l’égaler
    MATCHES AMICAUX – Mardi au Stade de France, Hugo Lloris va honorer sa 87e sélection. La marque n’est pas anodine puisqu’elle va permettre au portier de Tottenham d’entrer dans le Top 10 des Bleus et, surtout, d’égaler Fabien Barthez, gardien le plus capé de l’histoire de l’équipe de France. La trace laissée dans l’histoire par le « Divin Chauve » reste néanmoins, à cette heure, inégalée.