En cette fin d’année 2017, le Losc nous a régalé, tout simplement. Son jeu déployé et l’efficacité de ses joueurs assure un grand spectacle. Cela fait plus d’un mois que ça dure, et la vraie performance est là: rééditer les prestations de haute volée à chaque journée. Le club entraîné par Christophe Galtier reste sur six succès consécutifs, en marquant au moins 3 buts par match ! Résultat, les Nordistes sont remontés au classement de la Ligue 1 à la trêve, avec une attaque retrouvée. Peut-être l’occasion pour certains joueurs de participer à la coupe du monde de football 2018 s’ils continuent à montrer un tel niveau.

En début de saison, le Losc Lille Métropole faisait partie des outsiders sérieux pour le championnat, fort de sa 5e place de l’an passé et d’un groupe stable, tout juste modifié par l’arrivée de Marcelo Biela. Mais des problèmes internes ont fortement perturbé l’entame d’exercice du club. Après le vrai-faux départ de l’entraîneur Bielsa, ce sont trois joueurs qui voulaient s’en aller: Adil Rami, Yohan Cabaye et Ludovic Obraniak. Le club présidé par Michel Seydoux était ainsi relégable au soir de la 4e journée, et était encore 14e le 8 novembre, après la 13e levée. Mais c’est justement ce soir-là que la saison de Lille a véritablement commencé.

Des joueurs qui confirment, et des joueurs revanchards

Les joueurs de Christophe Galtier réalisent alors un gros coup en battant le champion en titre, Bordeaux. Exceptionnel dans le jeu pendant l’intégralité du match, le Losc fait chuter les Marine et Blanc (2-0). Si le match suivant, les Dogues le perdent à Montpellier (2-0), ce sera un accident. Car ensuite, la machine s’emballe, pour ne plus jamais s’arrêter en 2009. Les clubs se trouvant sur le passage des Dogues sont mangés un par un, dans le jeu comme au niveau du réalisme: Valenciennes (4-0), Lyon (4-3), l’ASSE (4-0), Monaco (0-4), Le Mans (3-0) et, mercredi soir, pour la dernière journée des matches aller, Nancy (0-4). Grâce à cette série exceptionnelle, Lille est remonté à la 2e place et possède dorénavant la meilleure attaque de France, avec 37 buts marqués !

Christophe Galtier est récompensé pour sa vision moderne et offensive du football. Faisant jouer ses éléments en 4-3-3, il dispose pour cela d’un effectif riche en qualité avec des joueurs qui confirment leur potentiel tels que l’Ivoirien Gervinho, exceptionnel et aujourd’hui meilleur buteur de L1 (11 réalisations), le Belge Eden Hazard, Yohan Cabaye, Rio Mavuba, Adil Rami, et des éléments plus revanchards tels que Pierre-Alain Frau, qui connaît la forme de sa vie, en tout cas depuis qu’il a quitté Sochaux en 2004, ou Mickaël Landreau.

Galtier: « Ce qu’on réalise en ce moment est énorme »

« Il faut se rendre compte que ce qu’on réalise en ce moment est énorme. Maintenant, c’est aussi le fruit du travail. Ce que j’aime dans mon équipe, c’est qu’elle sait bien jouer au ballon, ce que je demande. J’aime également l’état d’esprit car une fois le score acquis, j’ai vu mes attaquants venir défendre » , dit le coach lillois sur le site officiel du club nordiste, après le succès à Nancy (0-4). La trêve hivernale tomberait donc mal pour Lille, qui voit sa dynamique euphorique s’arrêter forcément ? Pas tant que ça à en croire Rio Mavuba, le milieu de terrain: « On a envie que ça dure, mais on commence aussi à pêcher physiquement avec la répétition des efforts. On souhaite bien se reposer pendant les vacances. » « Nous sortons de huit matches d’affilée en vingt-quatre jours et honnêtement, la trêve est la bienvenue pour nous« , confirme Galtier.

Mais le début de l’année prochaine pourrait s’avérer compliqué pour Lille en raison de la Coupe d’Afrique des Nations. « On espère désormais que la CAN ne nous sera pas trop préjudiciable, car nous allons perdre Aubameyang, Chedjou et Gervinho, ce qui n’est pas rien« , prévient le coach de 45 ans. Un marathon attend le club fondé en 1944 à la reprise, avec les coupes nationales, la Ligue 1 et la Ligue Europa mi-février. Alors quels objectifs pour la saison du Losc ?

Landreau: « L’objectif du club se situe entre la 5e et la 7e place »

Avec le jeu déployé et l’efficacité démontrée, il apparaît, à l’heure actuelle, que Lille est le seul adversaire de taille à lutter avec les Girondins de Bordeaux. Lille joue bien mieux au football que l’OM et l’OL et surtout, elle a enfin trouvé la régularité qui lui faisait défaut au début de l’exercice en cours.

Mais les joueurs refusent d’évoquer un objectif trop élevé. « On sait que l’objectif du club se situe entre le cinquième et la septième place. Tout ce qui se situera au-dessus sera du bonus« , explique le gardien Mickaël Landreau. « Bordeaux est au-dessus. Le but était de figurer dans les cinq premiers à la trêve hivernale, on y est. Désormais, on risque d’être attendu au tournant et on va devenir l’équipe à battre. Il va donc falloir répondre présent face à ça« , confirme Florent Balmont. « On s’attend à ce que ça s’arrête un jour » , concède pour sa part Mavuba. Le test révélateur sera bien de voir comment réagit Lille quand l’équipe connaîtra à nouveau la défaite. De la façon de réagir, on pourra dire si le Losc peut vraiment espérer inquiéter les Bordelais…